Les Inrocks

Paru le 12/06/2013

caviste, une bière! Les caves à bières poussent comme des champignons signe de l'émergence d'une nouvelle façon de voir la bière.  


Dorothée Van Agt a ouvert fin mars sa quatrième cave à bières. La patronne de Bières Cultes est une passionnée comblé : "On constate une nouvelle dynamique de consommation autour de bières spéciales, artisanales et de qualité." Outre les amateurs patentés et les spécialistes, cette tendance provient d'une nouvelle clientèle, plutôt CSP+, entre 25 et 40 ans. "Une nouvelle génération super curieuse, consommatrice de vin, qui s'intéresse dorénavant à la bière. Même pour les soirées foot, de plus en plus de gens achètent de la bonne bière! Les palais changent...", commente cette jeune femme de 30 ans qui inaugure prochainement un espace dégustation rue des Boulangers (Paris, 5ème). Dorothée propose 1300 produits en catalogue et 500 dans ses caves. Aujourd'hui, il existe douze caves à bières à Paris, dont la moitié a ouvert dans les vingt-quatre derniers mois. Deux autres caves ouvriront d'ici la fin de l'année. "Paris est en train de rattraper son retard sur Copenhague ou Rome", explique Simon Thillou. Cet ancien journaliste tombé amoureux de la bière, a ouvert sa Cave à bulles il y a sept an. Pourquoi un tel boom? "Après des années de malbouffe, il y a une demande accrue de bières savoureuses, de bières artisanales de goût, les gens font attention à ce qu'il y a dans leur verre" Simon, 37 ans, vend 300 bières différentes, dont deux tiers de françaises. Le cavistes précise : 'La bière de qualité reste un met abordable, démocratique, un produit d'exception qu'on a les moyens de se payer, le monde de la bière a su préserver la convivialité du produit sans perdre sa simplicité". 

Julie Fichelle, 29 ans, a repris Bootlegger en janvier 2012, plus vieille cave à bières de Paris, créée en 1985 et longtemps seule représentante du genre. Les mentalités ont évolué, estime Julie : "Les jeunes recherchent des bières à déguster et non plus pour se la mettre à l'envers. De plus, les gens comprennent que le bière peut accompagner des plats ou y participer : hier soir, j'ai fait une carbonnade flamande, sorte de boeuf bourguignon à la bière." Le buzz des caves à bières est boosté par le retour en France des brasseries artisanales. Il y en aurait aujourd'hui 510 - plus qu'en Belgique et qu'en Italie. "La culture bière s'était un peu perdue ici, elle se redéveloppe mais ce n'est rien comparé aux Etats-Unis où, dans certains Etats, il y a une brasserie tous les trois kilomètres!", précise Dorothée Van Agt. Le goût tendance du moment vient d'ailleurs des brasseries américaines : très amer, avec beaucoup de houblon. "Mais on reviendra bientôt à quelque chose de plus entre deux", tranche Dorothée. 

Cave à bulles 45, rue Quincampoix, 75004.
Bootlegger 82, rue de l'Ouest, 75014.
Bières Cultes 40, rue Damrémont, 75018 ; 25, rue Legendre, 75017 ; 14, rue des Halles, 75001; 44, rue des Boulangers, 75005.
   


 


Nous contacter

contact@bierescultes.fr
Nos réseaux

Suivez-nous sur 

      
Nous trouver

Bières Cultes Châtelet
14 rue des Halles 75001 Paris
tél. : 09 81 98 93 32

Bières Cultes Cardinal

44 rue des Boulangers 75005 Paris
tél. : 09 51 27 04 84


Bières Cultes Legendre

25 rue Legendre 75017 Paris
tél. : 01 42 27 03 19


 
lundi: 16H20H
Mardi au Samedi : 11h-20H (21H jeudi vendredi et samedi)


Lundi : 16H-20H
Mardi à samedi : 12h-21H (23H vendredi)


Lundi: 16H-20H
mardi à Samedi : 11H-20H (21H vendredi et samedi)
 


"L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération"

 

Mentions légales : 
BIERES CULTES SARL - 500 924 998  R.C.S. PARIS - 40 rue Damrémont 75018 Paris - 0142234993 - Directeur de publication : Franck Hufnagel